article1

8 phrases à éviter dans le cadre de transactions à l’international

Vous êtes sur une marketplace et vous aurez à faire affaire avec des entreprises de pays différents. Ici, ce sont plus de 120000 fournisseurs de 140 pays qui sont prêts à des transactions avec vous.
il est important d’être informé des différences de pratiques commerciales et culturelles pour éviter les incompréhensions et prévenir les litiges, ou savoir comment en sortir. Le grand piège, c’est celui de l’émotion.

Importer, c’est se confronter à d’autres cultures, d’autres façons de penser et d’agir. Ne vous attendez pas à ce qu’un fournisseur étranger, régi par ses propres codes et coutumes, pense comme vous. Si vous voulez réussir, vous avez intérêt à comprendre le fournisseur en face de vous et à vous adapter. La seule chose qui compte après tout, c’est que votre transaction se passe le mieux du monde, et avec ce seul objectif en tête, vous dépasserez les schémas qu’on retrouve généralement chez l’importateur débutant, à savoir l’émotion et le blâme, pour vous positionner en acteur international averti, c’est-à-dire qui explique, prévoit, planifie et utilise au mieux les capacités de son fournisseur.

Dans cette perspective, nous vous invitons à vous débarrasser dès maintenant des phrases suivantes, sans doute utiles pour vous défouler, mais absolument contre-productives dans une relation que vous voulez professionnelle.

Elles indiquent clairement votre manque de maitrise émotionnelle, et donc votre situation de débutant. Nous allons même plus loin en vous recommandant de ne même pas les penser, pour éviter qu’elles vous échappent, dans le cadre d’un échange un peu tendu.

Et surtout, elles n’apportent aucune solution au problème qui se pose avec votre fournisseur, puisque ces phrases sont toutes dirigées contre lui.

Nous en avons répertorié 8, que nous analysons pour vous, et vous indiquons ce qu’il convient de dire ou de faire dans chaque cas.

Les commentaires pour cette publication sont fermés.